Domaines d'action

Angine de poitrine

L’angine de poitrine est une gêne localisée dans la poitrine, causée par un déséquilibre entre l’apport et la demande en oxygène du cœur. Les patient(e)s peuvent ressentir une douleur, une pression ou une compression à la poitrine, mais également une gêne dans les épaules, les bras, le cou, la mâchoire ou le dos.

Elle est principalement, mais pas toujours, causée par un rétrécissement ou un spasme des artères coronaires. Les artères coronaires se trouvent à la surface du muscle cardiaque et lui fournissent l’oxygène et les nutriments.

Le rétrécissement des artères coronaires est le plus souvent causé par des facteurs liés au mode de vie, entraînant la formation de plaques de graisse qui s’accumulent et réduisent l’apport sanguin au cœur. Cette maladie, appelée maladie coronarienne (MC), peut provoquer une crise cardiaque et est associée à une augmentation significative du nombre d’hospitalisations et de décès. L’angine de poitrine due à une maladie coronarienne se présente sous l’une des deux formes suivantes : stable ou instable.

La forme stable de l’angine de poitrine se manifeste lorsque la demande en oxygène du cœur augmente, mais que le cœur ne peut pas l’alimenter en raison de la réduction du débit sanguin due à des obstructions dans les artères. L’angine de poitrine stable peut être déclenchée par un effort physique, des températures froides ou d’autres facteurs, tels que le stress émotionnel. Les épisodes sont généralement de courte durée (cinq minutes au plus) et disparaissent peu de temps après la fin de l’effort (ou l’élimination du facteur déclencheur) ou après l’utilisation d’un médicament anti-angineux.

La caractéristique principale de l’angine instable est qu’elle survient en général de manière inattendue, habituellement au repos, pendant le sommeil ou après un effort physique minime. De plus, elle dure plus longtemps que l’angine de poitrine stable, sa fréquence peut augmenter et ne pas être soulagée par un médicament anti-angineux (une plus grande quantité de médicament est nécessaire pour obtenir un soulagement). L’angine instable est très dangereuse et peut être le signe d’une crise cardiaque imminente.

Le spasme coronaire, également appelé angor de Prinzmetal, est le resserrement soudain et involontaire des artères coronaires, qui rétrécit et réduit le flux sanguin vers le cœur. Il peut être dû à l’hypertension, à un taux de cholestérol élevé ou à certains médicaments, mais dans la plupart des cas, aucune étiologie identifiable n’est présente.

Données de prévalence

L’angine de poitrine causée par la maladie coronarienne (MC) se présente sous l’une des deux formes suivantes : stable ou instable. L’angine de poitrine stable est la forme la plus courante, touchant environ 3 % de la population adulte, soit environ 9 millions de patient(e)s aux États-Unis. L’angine de poitrine due à un spasme coronarien, également appelée angor de Prinzmetal, représente quant à elle environ 2 % des cas d’angine de poitrine.

Notre approche

Les nitrates sont prescrits pour procurer un soulagement immédiat de l’angine de poitrine. La nitroglycérine est une forme courante de nitrate qui est disponible principalement sous forme de préparation sublinguale. La nitroglycérine n’est pas tolérée par presque 20 % des patient(e)s, et certains ne répondent pas au traitement par la nitroglycérine. Elle peut également provoquer une hypotension sévère, un collapsus circulatoire et la mort si elle est utilisée avec des médicaments inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5) prescrits pour le traitement de la dysfonction érectile. Les inhibiteurs des canaux calciques sont également utilisés pour traiter l’angine de poitrine associée au spasme coronaire ; cependant, ils n’apportent pas un soulagement immédiat. Nous ne connaissons aucun traitement d’action rapide et à courte durée d’action qui ait été approuvé dans le spasme coronaire. Nous prévoyons d’étudier si l’étripamil pourrait être utilisé pour réduire rapidement les symptômes en ambulatoire chez les patient(e)s souffrant d’angine de poitrine qui ne tolèrent pas les nitrates ou ne répondent pas à ce traitement, ainsi que chez les patient(e)s présentant un spasme coronaire.

Essais cliniques

Milestone évalue et planifie à l’heure actuelle des études de preuvue du concept visant à tester l’efficacité et l’innocuité de l’étripamil dans le traitement de diverses formes d’angine de poitrine.